Une semaine à Berlin, la suite…

Berlin 21

Il est impossible de faire un séjour à Berlin sans aller jeter un œil à l’East Side Gallery. C’est une galerie d’œuvres street art réalisées sur un morceau conservé du mur de Berlin de 1,3 km de long situé le long de la Spree. On peut y retrouver les fresques d’artistes telles que celle du français Thierry noir avec ses têtes multicolores ou celle, très célèbre, de Dmitri Vrubel qui représente Brejnev et Honecker en train de s’embrasser.

ott_esg_8
« My god, Help Me Survive Amid This Deadly Love » Dmitri Vrubel

ott_esg_7

ott_esg_1

ott_esg_2

ott_esg_3
« Detour to the Japanese Sector » Thomad Klingenstein
ott_esg_6
« It Happened in November » Kani Alavi
ott_esg_4
« Hommage to the Youngstown Generation » Thierry Noir
ott_esg_5
« Test the Rest » Birgit Kinder

ott_esg_9

En allemand, coiffeur se dit friseur et ça me fait marrer (oui, je sais, il ne m’en faut pas beaucoup :p).

ott_berlin_15

A Berlin, j’ai adoré les vieux photomatons que l’on retrouve un peu partout dans la ville et principalement à Kreuzberg. Dans ce quartier, on en compte plus de 100. Pour 3 ou 4 euros, vous pouvez repartir avec votre portrait tiré avec 4 flashs différents. A tester absolument !

ott_photoautomat_1

ott_photoautomat_2

ott_photoautomat_3

ott_photoautomat_4

ott_photoautomat_5

Situé dans le quartier de Friedrichshain, le Raw est une grande friche industrielle dont la taille est équivalente à celle de 14 terrains de football. Ces anciens hangars qui servaient à l’entretien des trains ont été investis par des artistes en 1998. Le RAW réunit des projets en tous genres. A l’intérieur vous y trouverez des boites de nuit et salles de concert, un cinéma en plein air, des murs d’escalade, des salles de skate intérieures, la galerie Urban Spree, des salles de répétition et des studios d’enregistrement, des ateliers d’artistes… Très étonnant, c’est le genre de lieu que j’aimerais bien trouver en France !

ott_raw_1

ott_raw_2

ott_raw_3

ott_raw_4Le Mauerpark est un parc célèbre pour son marché aux puces du dimanche matin. Sorte de vide-grenier géant, les berlinois y tiennent des stands où ils vendent tout ce dont ils veulent se débarrasser. C’est le lieu idéal pour dénicher des objets vintages ou des vêtements de seconde main. Un partie du mur de Berlin y est conservée et sert de terrain de jeux légal à de nombreux tagueurs et est donc sans cesse recouverte de nouveaux graffitis.

Mauepark_1

ott_berlin_22

Mauepark_2

Mauepark_3

Publicités

3 réflexions sur “Une semaine à Berlin, la suite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s